Pérou : le bilan

Le Pérou c’est le pays des contrastes. On passe de l’extrême chaleur au vent glacé, du désert aux plaines verdoyantes, des plaines aux montagnes enneigées, mais les contrastes sont également culturels. On trouve des personnes chaudes et adorables comme les mexicains, et d’autres froides et en attente de leur mort prochaine comme des boliviens. Bref, le Pérou ça nous a plu, et voilà ce qu’on en a retenu après ces 23 jours principalement dans le sud.

Le pays même
Ici pas d’avortement, sauf en cas de viol. Étonnant pour ce pays assez évolué côté mœurs. D’ailleurs il y a un système de sécurité sociale et un système de chômage, bien qu’il y ait peu de chômeurs. Prochainement le mariage gay devrait être autorisé.

Les gens, la mentalité
Les péruviens sont petits et bronzés. On retrouve des femmes qui, comme les boliviennes, se servent d’un tissu pour porter leur bébé ou leurs courses dans le dos.

On a rencontré beaucoup de péruviens chaleureux, souriants, super gentils, tactiles… Les réceptionnistes d’hôtel : on se connaît à peine mais on a droit à un câlin en guise d’aurevoir. Les chauffeurs de taxis qui nous indiquent les endroits dangereux pour ne pas qu’il nous arrive quelque chose. Le couchsurfing est un bon indicatif. Quand des personnes nous invitent c’est que les gens sont ouverts et accueillants. On s’est fait deux amis péruviens (et beaucoup d’étrangers, quand on voyage pendant les vacances d’été, c’est normal). Bref, certains péruviens ont la même mentalité que les mexicains.

“Certains” seulement car d’autres au contraire sont plutôt froids comme les boliviens.
On avait également entendu dire à plusieurs reprises que les péruviens étaient voleurs, il doit effectivement en avoir au moins un à Cusco !

Il y a aussi les péruviens qui essaient de vendre des excursions. Ceux-là sont envahissants et insistants. Difficile de circuler calmement sur la place de Cusco sans se faire aborder tous les mètres.

Les péruviens conduisent la main sur le klaxonne à Huaraz, ils l’utilisent tout le temps et c’est assez pénible.

Hébergement
– 2 couchsurfings qui se sont très bien passés (1 annulé à Lima)
– Hôtels ou auberges : souvent confortables, environ 18€ pour une chambre matrimoniale avec salle de bain privée, eau chaude, Internet et petit déjeuner.

Les transports
– Confortables tout comme en Argentine et Chili, en général à l’heure.

Les paysages/La nature
– Le fameux Machu Picchu, des ruines incas au milieu de grandes montagnes verdoyantes, un site à voir absolument, ça vous coûtera minimum 70€ pour le visiter (transport, entrée sur le site et hébergement compris).
– Les lignes de Nasca au milieu du désert. Les photos sur Google nous paraissent mieux que ce qu’on a vu de nos propres yeux.
– Huacachina, une oasis entourée d’immenses dunes de sable, une journée maximum suffit pour la découvrir.
– Les îles Ballestas remplies d’oiseaux et otaries, une sorte d’île Galápagos américaine !
– Paracas, un parc national désertique au bord de l’océan, qui ne nous a pas vraiment séduit.
– Huaraz, ville en altitude entre la cordillère noir et de la cordillère blanche. Des paysages fabuleux de lagunes bleues turquoises au milieu de montagnes enneigées : la Laguna 69 est notre coup de cœur du Pérou ! Et rivalise en beauté avec Ushuaia.

La nourriture
– L’alcool du coin, le Pisco, est plutôt doux, ça se boit sans soif.
– Vers Cusco notamment, une spécialité : un hamster grillé. Nous n’avons pas goûté par soucis d’éthique.
– Sinon comme d’habitude : de tout ! Beaucoup de poulet, pizzas…
– Lima, capitale gastronomique, a des choses intéressantes. On n’a fait que 2 repas, c’est donc peu représentatif, mais si vous allez à Lima, testez tout ce que vous pouvez, ça vaut le coup. Faut juste connaître les bonnes adresses pour ne pas se faire gonfler les prix.

Le climat
Grande amplitude : chaud la journée, froid la nuit. La journée des grosses fraîcheurs à l’ombre et quand il y a du vent. Plus jamais on ne dira quand on a chaud : “raaaa je voudrais trop du vent frais”. C’est très chiant a gérer dans la réalité, et ça a été comme ça très souvent ici !

Le coût de la vie en bref
– 1L d’essence = 1€. Mais attention, au Pérou on parle en galons ! (1 galon = 3,79L)
– Un menu au restaurant (entrée, plat, dessert, boisson) : 2€ à 7€
– Menu Macdo : 3,5€
– Chambre matrimoniale avec salle de bain privée, eau chaude, Internet et petit déjeuner : 18-20€, soit le pays le plus cher que nous ayons fait dans cette partie du continent.

Notre budget

– Budget prévisionnel : 27€/j/personne

– Budget dépensé : 31,5€/j/personne
Les excursions nous ont coulés ! Sûrement le manque de couchsurfing également, et les transports étaient assez dispendieux mine de rien. Il nous aurait fallu plus de temps pour amortir notre léger excès.

Les petits plus
– Les terminaux de bus ne sont pas tous regroupés aux mêmes endroits dans les villes, c’est donc toujours très brouillon : on sait que l’on ne va sûrement pas repartir de là où on est arrivé.
– Les constructions ne sont jamais terminées, à croire qu’ils prévoient toujours de rajouter un étage à chaque bâtiment !

2 thoughts on “Pérou : le bilan

  1. Je tiens à vous remercier de nous avoir fait partager, du mieux que vous l’avez pu, votre périple sur ce continent Sud Américain, vos moments de bonheur, d’extase, de souffrance, de doute…..Même si je n’ai jamais commenté vos aventures ( d’autre s’en sont chargé régulièrement ), j’ai apprécié de vous lire. A quand un livre? Merci encore une fois et vivement la suite des aventures de Manon et Kevin sur le continent Asiatique.
    Bises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.