Maroc : premiers pas à Marrakech

Arrivé à la douane
– “Môsieur il faut remplir l’adresse où vous allez dormir”
– “Je ne la connais pas, je comptais improviser”
– “C’est obligatoire Môsieur, allez à la police svp Môsieur”

Bref, quelques minutes plus tard je franchissai la douane en force, courant comme un dératé et poursuivi par 2 gardes quand soudain … Euh, attendez, non, ça c’est dans ma tête. Pour de vrai, disons juste que j’ai pu passer en fournissant une adresse bidon.

A la sortie de l’aéroport, sentiment d’être sur une autre planète, une boule lumineuse très diffuse, je me suis cru sur Tatooine (cf Star Wars) d’ailleurs globalement j’ai eu l’impression d’être sur Tatooine les premières heures : atmosphère, paysages.

La suite fut encore un peu plus stressante : première tentative “d’arnaque” quand j’achète une carte sim locale : le gars me dit 90 dirham (9€). Il m’emmène voir un gars qui justement vend des sims, me l’installe sur le téléphone. Au moment de payer ce dernier je fais genre : raaaa, j’ai que 70 là, ça passe. L’intermédiaire me demande ensuite un petit quelque chose pour avoir fait la transaction, 10 dirham. Je lui dit, jai pas 10, qu’un billet de 20, pas grave on va faire du change. Je mets la main dans la trousse, et pif paf pouf, c’est un billet de 200 qui sort. Il me dit “ça me va”. Ah ah. Bref, On fait du change, et le gars veut maintenant garder 100. Nop, je sens bien qu’il fait la gueule, mais j’essaie de m’accrocher et ne lui laisserai que 10. Bon au final ça c’est bien goupillé dirons nous, et ça ne sera qu’une esquisse des jours à venir.

Dans la foulée je galère à trouver mon hôte de la soirée, je le trouve un peu de mauvaise foi, mais la nuit tombe et je vais tout de même chez lui.

Il y aura des choses positives, authentiques, et négative dans la soirée.
La maison où il habite avec sa mère par exemple : la pièce d’entrée, qui est la plus grande (12m2 environ) ne contient que le frigo. Un étage où je ne monterai pas et qui est sans toit, là où dort la mère. Au rdv il y a aussi la cuisine, la chambre qui est aussi le lieu où l’on mangera avec Amin et enfin la salle de bain toilette de 3m2 où l’endroit le plus haut et le seul où je tiens fais 1m2, est au dessus des toilettes turc et mesure 1m50. Authentique ! J’imagine nombre d’entre vous tellement ravi de ne pas y être.

Amin me demande 100Dh et a ajouté 100 des siens pour aller chercher de quoi faire un Tajin. Il était déjà 21h. Le préparer, laisser d’autres femmes venir et taper dedans avant nous, puis commencer à manger aura pris 4h.

Je me sens pas mal isolé pendant tous ce processus, quand nous mangeons tous 2 nous parlons religion, Amin a beaucoup trop la foi pour envisager d’autres idées que celles de l’Islam. Quand on parle, on utilise trois langues suivant celle qui nous convient le mieux : français anglais ou espagnol. On parle de l’itinéraire que je voulais faire et ce que je voulais voir, mais il ne l’écoute que d’une oreille et me conseille une agence avec laquelle il travaille, qui me reviendrait moins cher et avec laquelle je verrai plus de choses.

Durant la nuit, d’un coup ça se met à gueuler en arabe dans une enceinte à 4 m de moi. C’est l’appel à la prière. Au premier, Amin semble aller se laver, et au second il mets sa tenue pour aller à la mosquée. A chaque fois qu’il touche ses habits ils me tombent dessus, bref, la nuit est difficile et longue. Vers les 6h du matin ça se calme ce qui me permet de me reposer jusqu’à 11h environ. Pendant 2h30 je m’ennuie, j’écris cet article, et je prend la décision de tester un Riad le soir et de ne pas passer par l’agence que me conseille Amin. Alors que j’écris ces lignes je redoute même sa réaction lorsque je le lui annoncerais, s’il se lève un jour. En dehors de ça, Amin est très gentil et serviable.

Bien sûr dans tout ça j’ai déjà réalisé tout ce qu’il ne fallait pas faire pour éviter la tourista : boire l’eau de la ville chez Amin, manger des fruits …

Ah et j’ai failli oublier, le Tajin était vraiment excellent, et la recette est juste là :

Viande de Bœuf, Oignon en rondelle
Ajouter safran, poivre, sel, cumin, raison sec blanc puis Huile d’olive
Tout mélanger
Ajouter ail

Faire mijoter pendant longtemps.
Accompagner à côté de salade : carotte, haricot vert, salade verte, poivrons rouge et jaune, tomate, Orange, bref photo :

La mère d’Amin passe et lance une sorte de “Ramine Ptin Levtoa”. Je fais mes affaires et il me conduit à un taxi.

 Vue sur la Medina depuis le Riad

Vue sur la Medina depuis le Riad

Je repère le prix pour allez à Merzouga le lendemain, compare le goût des Mac Donald Marocains aux Francais (toujours très important de tester, le goût est réellement différent), et fais le point sur ce que je veux vraiment. Suivre les conseils d’Amin, où me débrouiller par mes propres moyens et me sentir libre à quasi chaque instant ?
Je tranche facilement, et réserve dans un Riad (Hotel typique Marocain) abordable (100dh) en plein dans la vieille Médina. Je décide d’y aller à pied, ça me donne l’occasion de me balader dans les rues et voir un peu plus de Marrakech, ce qui me manque terriblement !
Sous le soleil écrasant je marcherai près de 1h30 avec mes sacs sur le dos et verrai de belles constructions. Après être passé par le souk le plus grand de la ville sur la place Jamaa El Fna, je me retrouve dans la vieille médina, les rues sont tellement nombreuses que mon GPS ne les affichent pas. Je tâtonne pour trouver ce Riad, et un boulet essaie de m’aider, au final il me fait perdre plus de temps qu’autre chose, marcher pour rien, et un second boulet arrive. La mentalité de certaines personnes fait qu’ils me demandent 100 dh chacun une fois devant le Riad. Après une légère altercation je leur lâche 10Dh, et ils partent en me menaçant.

Le Riad est très joli, les jeunes qui s’en occupent me rassurent en affirmant que les 2 racketteurs avaient un grain. Je suis HS par cette marche et ces émotions, ce sera repos en profitant de la beauté du Riad et sa vue sur la Médina. Je ne cache pas mon bonheur de retrouver douche et toilettes auxquels je suis habitué.

Le lendemain, ce sera départ pour Merzouga, le point le plus éloigné de Marrakeh où j’irai, un pas dans le désert. A mon réveil un moment de panique : sur quelle heure se base le départ du bus ? L’heure officielle (-1h), ou celle du Ramadan (-2h) ? Je serai prévoyant et arriverai du coup 1h en avance, me laissant le temps de retirer du liquide, qui ne sortira de la machine qu’à la seconde tentative…

C’est parti pour le Désert !

4 thoughts on “Maroc : premiers pas à Marrakech

  1. Premières rencontres relativement mouvementées. En espérant que les suivantes contacts soient plus aimables.
    Ceci dit: les arnaqueurs voient de loin les touristes.
    Protèges-toi y compris dans le moyen atlas….
    Bruno

  2. Coucou. Hâte de lire la suite. Tu es parti seul ?

    Fait vraiment gaffe nous on s’est bien fait arnaqué par un mec qui nous a dit qu’on ne pouvait pas prendre les rues qui ramener vers la place jamma parce qu’une place était fermée poirbuen fête et qu’il allait nous montrer comment contourner. Résultat au bout d’un moment il nous a demandé un truc comme 400 dirham et il a commencé à nous menacer on avait aucune idée d’où on était ! Un autre gars est venu le soutenir, franchement on a eu très peur ! Il me semble qu’on a réussi à négocier, du coup il nous a planté là, au milieu de ruelles entre les tanneries et la place. On est partie au hasard et on est tombé sur un musée. La personne a pu nous indiquer le chemin de la place, et on a marché longtemps. Ce qui nous avait pris 20 Minutes à l’allé nous en a pris plus d’une heure au retour ! Le bon point c’est qu’on devait avoir des têtes tellement énervé que personne n’a rien essayé de nous vendre dans les souk !

    Profites bien ! Bisous

    • Oui oui seul, et tu sais c’est en faisant des erreurs qu’on apprend 😉
      Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.