Villahermosa – Palenque

Après 7 heures de bus, nous voilà à Villahermosa. Il est 22h et il fait très chaud et humide, comme à Poza Rica. Notre nouvel hôte, Alejandro (31 ans), est venu nous chercher et nous emmène manger dans un restau. Premier hamburger-frites, très légèrement épicé (rien à côté de tout le reste), apprécié jusqu’à la dernière miette (mais je pense qu’on avait vraiment faim aussi).

Alejandro est souriant et trop sympa. Quand je dis trop c’est vraiment trop. On va dormir chez lui gratuitement et on n’a pas pu l’empêcher de nous payer le restau. Il trouve qu’on parle bien espagnol et c’est vrai que je me sens de plus en plus à l’aise avec la langue. J’ai réussi à suivre 2 films dans le bus (oui, il y a la télé dans les bus).
Il vit dans une maison à 10 minutes de Villahermosa. Une maison atypique, vide. Une pièce à vivre avec un évier et un frigo. A l’étage, une petite salle de bain, sa chambre et notre chambre. Pas Internet.

Nous n’avons dormi que 5h la nuit précédente (danser ou dormir, il a fallu choisir). Et ce sera pareil cette nuit car nous devons nous lever à 6h30 pour aller à Palenque car Alejandro dans sa plus grande amabilité nous a proposé de nous y emmener.

Dimanche 13 avril 2014

Alejandro a acheté des gâteaux, du jus de fruit, du lait… Rien que pour nous pour le petit déjeuner. C’est la première fois qu’il reçoit des personnes en couchsurfing (et ben on est ravi d’être tombé sur lui, il aura droit à un très bon avis positif).

2h de route pour aller à Palenque. Je ne sais pas si Xico était la région la plus verte du Mexique parce que là aussi c’est la nature à perte de vue. On retrouve les forêts de bananiers, de grands palmiers, beaucoup de verdure et de montagnes.

Mais qu’y a t’il à voir à Palenque ? Tout le monde nous a dit que c’était beau mais on n’en savait pas plus. Hé bien levons le mystère : il y a un énorme site archéologique d’origine Maya. Énorme et magnifique. Moins désertique que les autres, beaucoup plus de verdure, on peut marcher à l’ombre à travers une forêt, ça fait du bien quand il fait 39°C au soleil à 10h du matin !

Un site qui vaut vraiment la peine, à voir de ses propres yeux. Comme d’habitude, j’ai pris des photos mais impossible de tout prendre, surtout les paysages qu’on voit depuis la voiture. Dans le site, il y a beaucoup de constructions Mayas et également des cascades d’eau, une eau claire, j’avais envie de m’y plonger dedans.
Il y a également beaucoup de touristes. Les mexicains ne payent pas l’entrée mais on n’a pas pu se faire passer pour des mexicains… Vous n’avez jamais vu de mexicains blancs ?? Non ? Mince.
Parmis les touristes, on croise beaucoup de français, surprenant ! On suppose qu’il y’avait un groupe en voyage organisé.

La sortie du site n’est pas à côté de l’entrée. On se retrouve à marcher pendant 20 minutes en plein soleil et avec cette chaleur c’est de la torture. Heureusement la voiture est climatisée !
On mange tous les trois dans un petit restau (on a enfin réussi à lui payer quelque chose). Ensuite direction les cascades “Welib-Ha”. Une forêt, de l’eau claire, un paysage de rêve. Seul Alejandro décide de faire de la tyrolienne traversant toute l’étendue d’eau alors qu’il a le vertige ! Il a passé toute la matinée à ne pas regarder en bas des pyramides, à descendre tout doucement et là il se jette dans le vide, bravo.

Palenque etendue d´eau

On reprend la voiture pour aller voir une autre cascade “agua blanca”. Encore un coin merveilleux.

A la base, d’après notre itinéraire, on devait aller à Villahermosa et ensuite à Palenque. Sachant qu’on n’avait aucun couchsurfing de prévu, on aurait visité seulement le site Maya. Sans guide, on n’aurait pas pu trouver ces coins reculés sans touristes.
Voilà encore un avantage du couchsurfing. On est logé gratuitement, on rencontre des gens et en plus ils nous font visiter la région. Pour le moment, nos 4 couchsurfings se sont bien passés et nos hôtes ont toujours étaient super sympas pour nous emmener à divers endroits. On n’a pas donné grand chose en échange mais on les a tous invités en France. En plus, ils ont tous le projet d’y aller.

Palenque baignade

Tranquille la vie !

Alejandro a prévu un voyage en Europe, dont la France, en mai. Nous ne serons malheureusement pas revenus. 3 menus MacDo au Mexique c’est le prix d’un seul menu en France. Alejandro n’en revient toujours pas !

Lundi 14 avril 2014

Alejandro nous dépose en ville. On se fait accoster par un gardien de musée très sympathique. Les gens sont toujours surpris quand on dit que l’on vient de France. Ils pensent tous que nous sommes États-Uniens.

Nous nous sommes promenés autour d’un lac, on a vu des coatis et on a passé un moment à regarder des oiseaux pêchant des poissons. Il y a beaucoup d’espèces. Les plus mignons ressemblent à des canaris.

Aujourd’hui je suis certaine qu’on a dépassé les 40°C… C’est insoutenable ! Et pendant qu’on s’étouffe, certains mexicains font tranquillement leur footing ! D’ailleurs ils ne le font pas vraiment tranquillement, ils courent plutôt vite. Ce qui me surprend depuis le début du voyage c’est le fait que malgré cette chaleur, la majorité des gens porte des jeans, pas des vêtements amples comme je l’imaginais.

On ne s’est pas amusé à se balader en ville, impossible avec cette chaleur. On s’est réfugié 4h dans une imprimerie avec ordinateur et connexion Internet. Moi qui n’aime pas tellement visiter des musées, j’ai fini par céder pour être dans un endroit climatisé. On a donc fait le tour du musée d’histoire naturelle, finalement intéressant.

Alejandro est venu nous chercher après sa journée de boulot. Dernier repas ensemble. C’est fou comme on s’attache vite aux gens.
Déjà 3 personnes avec qui on garde contact et qu’on espère revoir un jour.