Россия ! La Russie en cyrillique

Quand on dit Russie, on y associe rapidement : “Kremlin”, “Soviétiques”, “communisme”, “neige”, “froid”, “c’est grand”, “c’est vide”, “Staline”, “Vodka”…

Voilà quelques grandes lignes, mais si on regardait de plus près ? Non pas que ce soit faux, mais ce n’est pas que ça la Russie, la Russie je la vois sans doute un peu différemment avec mon oeil d’expatrié MSF.
Je vais pas raconter de façon chronologique ce que j’ai vécu… tout simplement parceque ce serait chiant et long, et je me connais je me perdrai dans des détails inutiles (genre ce paragraphe) ! Donc je vais juste choisir au pif un thème qui m’a marqué, et le développer !Précision : je n’ai fait que Moscou et la Tchétchénie. Les 2 sont dans la fédération de Russie, mais à 2000km d’écart et avec un passé totalement différent, on ne joue pas du tout dans la même cours, pas du tout avec les mêmes règles. Donc parfois (même souvent) ce qu’on retrouve dans l’un, on ne le retrouve pas dans l’autre… en dehors d’un (énorme) détail, l’alphabet cyrillique ! On y vient de suite pour ce premier post.

L’alphabet cyrillique

Plein de lait ! … ou pas…
Je me rappel de Mathieu qui me disait “L’alphabet n’est pas doublé en caractères latin dans le métro tu vas te paumer”. Effectivement, je me suis paumé. Mais je me suis aussi planté en voulant acheter du lait. Là photo à droite, c’était tout les laits entres lesquels j’hésitais. Mais ce qui est inscrit dessus, c’est “кефир” (prononcez Képhir), et du кефир, c’est pas du lait. C’est un truc acido-amer(o-dégueulasse). Gardant une optique positive, je me suis dit que je venais de re-découvrir que c’est sur le fond de notre langue qu’on détecte l’amertume !
La pub en bas à droite me fait penser aux tablettes dechocolat Wakka (Charlie et la Chocolaterie)
Mais dans ce petit magasin du coin, ouvert 24h/24 du lundi au dimanche (je vous avez dit que je me perdrais dans des détails non ?!) j’ai aussi constaté que les Russkof étaient fourbes, regardez plutôt ce qu’ils faisaient, juste en face du lait  кефир avec tout les fromages :
60,70 RUB ?
Ils masquaient légèrement le premier numéro du prix ! Résultats, un oeil rapide comme le mien, déjà perdu par le cyrillique omniprésent, se retrouvais à payer 260 roubles au lieu de 60 ! (pour transformer en euros divisez par 40). 1,5€ le fromage ça m’allait bien… cette surprise à plus de 6€ ne m’a pourtant pas empéché de le manger en 15 min !
L’avantages d’avoir des restaurants fétiches, c’est qu’on les repères de loin, et on arrive tout à coup miraculeusement à lire l’alphabet russe :
Vous aussi vous lisez BIG MAC hein ?!?Quand on veut, on peut !
Face à cette difficulté omniprésente, je décidais de m’attaquer à l’alphabet cyrillique. Si je savais lire le Russe, j’aurai déjà fait un grand pas ! En dehors des 33 lettres composant cet alphabet, et donc de nouvelles, la grand difficulté est d’assimiler le son à la lettre… surtout quand depuis 26 ans vous êtes habitué à un autre son, je m’explique :
le B se prononce V, le H => N, le P => R, le C => S (celui là est facile, c’est pareil en italien !) y => ou. Mais la grande nouveauté, c’est 10 nouvelles lettres : г => G, ч => tch, ф=>F etc.En image :

Bref, après 2 semaines en Russie, ça rentrait toujours pas !