La Corruption (avec un grand C, parce que ici, c'est un art)

Elle est partout !
Vu que je bosse, j’y suis plus ou moins confronté. Mais on m’en a raconté aussi de belles. Tout le système administratifs par exemple est basé dessus. Et ça commence si depuis la France vous voulez un visa pour la Russie :
Délai d’obtention d’un visa (30€) : 3semaines
Délai d’obtention si vous payez 70€ de plus : 2j
Allez dans un centre administratif pour faire des papiers quelconques, généralement il y a une queue de 2h. Vous voulez passer de suite ? Demandez à quelqu’un dans la file, il vous dira combien il faut payer si vous voulez passer de suite au guichet !
Une fois au guichet, si vous donnez vos papiers, vous devrez les récupérer dans 3/4j… et donc il faudra prévoir de refaire la queue.. par conséquent si vous voulez qu’on traite votre dossier de suite et qu’on vous rende vos papiers immédiatement, glissez avec vos documents un billet ou deux ! (y’a même une technique pour donner discrètement vos billets.. ben oui, c’est tout un art la corruption !).
Tout est comme ça ici. Mais il faut voir le coté positif, si on est pressé, on peut avoir les papiers dans l’heure. Sinon, mieux faut prendre un jour de congés…
La corruption touche aussi les évidences que l’on a en France. Imaginez que vous achetez du matériel qui doit se conserver au frais. Il est normal que le fournisseur puisse vous prouver que ce matériel a respecté la chaîne du froid durant le transport non ? D’autant plus quand ils ‘agi de produit sensibles.
Conversation classique :
Fournisseur : “Ne vous inquiétez pas on respecte bien la chaîne du froid”
Nous : “Vous pouvez nous montrer vos relevés de températures durant le transport ?”
Fournisseur : “Eux, oui, bien sûr, mais ça fera 1000R de plus” (1000R = 25€)
Ben oui, faut payer.. mais là ce n’est pas que de la corruption, c’est surtout que ce type de service “qualité évidente” ils l’affichent pour faire de la pub, mais ils ne font pas en routine, c’est un extra la chaîne de froid ici… pourtant à l’heure où j’écris ces lignes il fait 25 dehors, et il est 19h10 ! Et oui, la Russie c’est froid, mais qu’en hiver !
L’autre jour on était 4 et allions prendre un avion intra-muros. Au niveau des portails de sécurité, pour les vols nationaux, sérieux, qui nous ferait chier ? Ben un garde qui voit que notre “autorisation de sortie” de cette région de la Russie n’est pas dans le format qu’il attendait ! Du coup il nous a tenu la jambe VINGT MINUTES et a failli faire retarder l’avion pour ça… il voulait juste qu’on cède pour qu’on lui laisse un bakchich… il l’attend toujours…
Pour terminer ce billet, la photo ci-contre que j’adore : les gens qui se lèvent et reste 10 min à attendre que les portes de l’avion s’ouvrent.PS : A quand ceux qui arrêteront d’applaudir à l’atterrissage ? Cependant ici peu le font.. mais y’a quelques résistants…

Les gens froids, les femmes et les hommes

Pays Froid ? Oui mais pas que le pays…

Moscou c’est froid très longtemps : en avril il neigeait encore, c’est dire !

La preuve avec ce banc vide sous ce temps morne…
…et avec la place rouge assez vide aussi.

La Tchétchénie c’est déjà plus chaud (15 à 20°C de plus en avril !), en même temps avec 2000km d’écart c’est pas étonnant.

Mais c’est pas le climat qui m’a marqué, c’est le froid des personnes. Elles sont peut-être très solidaires entre elles (c’est le coté communiste ça à ce qu’il parait), elles sont aussi très froides. Apparemment cela date de l’époque soviétique. Du coup vous rentrez dans un magasin, on vous ignore. Voire pire, la vendeuse vous engueule parce que vous la dérangez en pleine lecture. Ça change de notre habituel “le client est roi”, où le client est couvé, chouchouté : là, t’es rien. Tu n’existes pas. On pourrait presque te passer à travers. Si tu n’appelles pas la femme qui est dans son coin en train de lire son bouquin, tu peux rester figé la journée devant le comptoir.
Le tchétchène lui est un peu différent du Russkov, du coup il est déjà plus chaleureux. mais il a une influence soviétique, ça se ressent, car si le tchétchène sourit, il ne dit pas bonjour et au revoir non plus.
Une petite exception récente cependant. Je vais dans une poste, et pour une fois, la guichetière super sympa, super avenante, super gentille, qui a, de surcroît, compris tout de suite ce que je voulais (en même temps on va pas dans une poste pour acheter du pain ou se faire couper les cheveux).
Bon j’ai peut-être pas eu qu’une exception; j’exagère peut-être un peu… mais juste un peu hein…

Les femmes

“A qu’elles sont jolies les filles de moooooooon pays ! Dala lala lai lilai !” Bref, oui elles sont belles les Françaises ! Mais là on parle pas d’elles, on parle des Russes.Les collectionneurs amoureux des blondes seront heureux, à Moscou, y’en a énormément ! ! Amateur de brunes : visez la Tchétchénie, par contre avec l’option brune vous aurez l’option  “inférieur à 1m60” dans de nombreux cas (donc allez en Italie ou en Espagne c’est moins loin et elles sont un peu plus grandes… mais juste un peu hein).Après faut pas rêver, des thons, y’en a partout, en Russie aussi.

Les hommes

Je ne les ai pas regardés (sans doute parcequ’ils sont moches, préférez les français !).

PS : Plusieurs femmes m’ont confirmé que les hommes russes étaient moches. Je suis pas salop, j’ai pas pris de photos. Vous croyiez quoi ? …

… Bon ok j’ai pas pu résister !

Comment ça il est pas sous son meilleur jour ?
Mais laissez le dormir dans sa bouffe nanmého !

Pour la petite histoire. Dans l’avion, un gars se pose à coté de moi et mon pote. Il nous serre la main (l’un après l’autre hein) en nous lançant “Salut, moi c’est Dimitri et je suis heureux de faire ce vol avec vous !”.
Deux minutes plus tard, il avait la tête dans le fauteuil d’en face. (Photo à l’appui).

Là où ça n’a pas été mal aussi, c’est lorsque le pote à coté de moi est parti pissé. Le type s’est rendormi illico. A son retour je le voyais tout gêné (il est plutôt timide) poser sa main sur l’épaule du comateux et le “secouer” tout doucement… mais rien à faire. Au bout d’une bonne (et loooooooongue) minute ! Le gars s’est plus ou moins réveillé et a décalé ses jambes sur le coté… mais le pote galérait car il n’avait pas la place de passer ses jambes pour rejoindre son fauteuil. Pendant ce temps le comateux avait juste relevé la tête et devait être toujours dans les nuages car il se rendait pas compte de la situation, bref : j’étais plié en deux !

C’est dommage, ce Russe paraissait chaleureux, c’était bien parti.. les 5 premières minutes !

Россия ! La Russie en cyrillique

Quand on dit Russie, on y associe rapidement : “Kremlin”, “Soviétiques”, “communisme”, “neige”, “froid”, “c’est grand”, “c’est vide”, “Staline”, “Vodka”…

Voilà quelques grandes lignes, mais si on regardait de plus près ? Non pas que ce soit faux, mais ce n’est pas que ça la Russie, la Russie je la vois sans doute un peu différemment avec mon oeil d’expatrié MSF.
Je vais pas raconter de façon chronologique ce que j’ai vécu… tout simplement parceque ce serait chiant et long, et je me connais je me perdrai dans des détails inutiles (genre ce paragraphe) ! Donc je vais juste choisir au pif un thème qui m’a marqué, et le développer !Précision : je n’ai fait que Moscou et la Tchétchénie. Les 2 sont dans la fédération de Russie, mais à 2000km d’écart et avec un passé totalement différent, on ne joue pas du tout dans la même cours, pas du tout avec les mêmes règles. Donc parfois (même souvent) ce qu’on retrouve dans l’un, on ne le retrouve pas dans l’autre… en dehors d’un (énorme) détail, l’alphabet cyrillique ! On y vient de suite pour ce premier post.

L’alphabet cyrillique

Plein de lait ! … ou pas…
Je me rappel de Mathieu qui me disait “L’alphabet n’est pas doublé en caractères latin dans le métro tu vas te paumer”. Effectivement, je me suis paumé. Mais je me suis aussi planté en voulant acheter du lait. Là photo à droite, c’était tout les laits entres lesquels j’hésitais. Mais ce qui est inscrit dessus, c’est “кефир” (prononcez Képhir), et du кефир, c’est pas du lait. C’est un truc acido-amer(o-dégueulasse). Gardant une optique positive, je me suis dit que je venais de re-découvrir que c’est sur le fond de notre langue qu’on détecte l’amertume !
La pub en bas à droite me fait penser aux tablettes dechocolat Wakka (Charlie et la Chocolaterie)
Mais dans ce petit magasin du coin, ouvert 24h/24 du lundi au dimanche (je vous avez dit que je me perdrais dans des détails non ?!) j’ai aussi constaté que les Russkof étaient fourbes, regardez plutôt ce qu’ils faisaient, juste en face du lait  кефир avec tout les fromages :
60,70 RUB ?
Ils masquaient légèrement le premier numéro du prix ! Résultats, un oeil rapide comme le mien, déjà perdu par le cyrillique omniprésent, se retrouvais à payer 260 roubles au lieu de 60 ! (pour transformer en euros divisez par 40). 1,5€ le fromage ça m’allait bien… cette surprise à plus de 6€ ne m’a pourtant pas empéché de le manger en 15 min !
L’avantages d’avoir des restaurants fétiches, c’est qu’on les repères de loin, et on arrive tout à coup miraculeusement à lire l’alphabet russe :
Vous aussi vous lisez BIG MAC hein ?!?Quand on veut, on peut !
Face à cette difficulté omniprésente, je décidais de m’attaquer à l’alphabet cyrillique. Si je savais lire le Russe, j’aurai déjà fait un grand pas ! En dehors des 33 lettres composant cet alphabet, et donc de nouvelles, la grand difficulté est d’assimiler le son à la lettre… surtout quand depuis 26 ans vous êtes habitué à un autre son, je m’explique :
le B se prononce V, le H => N, le P => R, le C => S (celui là est facile, c’est pareil en italien !) y => ou. Mais la grande nouveauté, c’est 10 nouvelles lettres : г => G, ч => tch, ф=>F etc.En image :

Bref, après 2 semaines en Russie, ça rentrait toujours pas !